Paroisse de Sèvres, église saint-Romain, église Notre-Dame des Bruyères
http://paroisse-sevres.fr/Booz-Endormi

Booz Endormi

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 27 novembre 2012
  • réagir

Compte-rendu de la première réunion du thème d’année « la transmission de la foi par l’art" et consacrée le 20 novembre à la littérature.


Marie-Hélène Babusiaux, professeur de lettres, est venue le 20 novembre en après-midi et en soirée nous faire redécouvrir le poème Booz endormi de Victor Hugo, extrait du recueil de la Légende des
Siècles. L’enjeu de ces deux séances consistaient à partager les émotions que chacun pouvait ressentir à la lecture de ce poème mais aussi, guidée par l’enseignante, découvrir l’imprégnation spirituelle forte de cette œuvre.

Pour arriver à cette fin et compte tenu de la longueur du poème, le partage des réflexions de chacun s’est déroulé en trois temps propres aux trois articulations de l’œuvre à savoir : Booz, le rêve de Booz et Ruth.

Préalablement aux échanges, Marie-Hélène Babusiaux a souhaité rappeler le contexte biblique de cette poésie. Il s’agit d’une scène extraite du Livre de Ruth, qui avait particulièrement plu à Victor Hugo, car ce livre, très court, était porteur d’un message de paix, dans une atmosphère pastorale.
Ruth, une Moabite, accompagne sa belle-mère hébraïque dans le pays des Hébreux, et glane des épis dans le champ de Booz. Or Booz, veuf, comprend qu’il doit la prendre pour femme, car telle est la volonté de Dieu. Une nuit, Ruth vient s’allonger à ses pieds. Un fils naitra de cette union, le futur
grand-père de David.
Coté méthodologie, nous avons cherché, pour chacune des parties, à identifier les émotions esthétiques du texte, les questions que ce poème posait et enfin, nous nous sommes interrogés sur la faculté qu’avait ce texte à nous faire toucher le sacré et l’intemporel.

- Le constat premier : l’ensemble des participants ont été émus par ce poème, l’un des plus beaux de la littérature française. Certains cherchent tout d’abord à mettre un nom à Booz : Est-ce Jésus, un patriarche, Victor Hugo lui-même, voire le personnage de Jean Valjean tant cet être qui dort nous est dépeint généreux, fin et attentif à son prochain ? C’est le portrait d’un bon riche, ce qui est rare dans l’évangile. Une impression de sérénité et de plénitude transparait dans cette description bucolique.

- Puis vient la deuxième partie au caractère plus sombre. Nous partageons la détresse de Booz, veuf probablement inconsolé. Apparait également une thématique chère à l’ancien testament celle de
l’obsession de la transmission de la vie. Laisser une trace. La notion de filiation. On peut relever également des similitudes avec le nouveau testament et les conditions de la naissance de Jésus. A l’interrogation de Booz sur son âge peu favorable à engendrer, apparait en écho celle de la Vierge Marie devant le mystère de sa maternité future.

- Dans la troisième et dernière partie Ruth apparait répondant au destin qui est le sien de trouver un mari et un père pour constituer une descendance. Avec des termes très contrastés, le personnage
de Ruth permet à l’auteur de mettre en place, par petites touches des éléments à connotations spirituelles. Ruth est réveillée et Booz dort, Ruth, incarnation sensuelle de la féminité et Booz massif et male. Dieu est présent par la lumière, l’immense bonté, les termes ange et solennel. Ruth se couche aux pieds de Booz, comme la tradition, l’exige et est ainsi entrée dans le dessein du Dieu d’Israël qu’elle a adopté en quittant son peuple et permettre la filiation à sa nouvelle famille.

Alain Lagrange

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

info_fr {JPEG} Faire un don Offrir une messe

août 2017 :

Rien pour ce mois

juillet 2017 | septembre 2017

Bonnenouvelle.fr