Paroisse de Sèvres, église saint-Romain, église Notre-Dame des Bruyères
http://paroisse-sevres.fr/Eglise-Saint-Romain

Eglise Saint Romain

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 1er août 2016

Lors des travaux effectués en 1893, le curé de l’époque fit inscrire la date de 675 à la base du clocher, étant persuadé que cette église avait été construite par Dagobert II ; mais cette date fut considérée comme « pure hérésie archéologique » par la Commission des Antiquités. Et lors de fouilles récentes du sol, aucun vestige de cette époque n’a été trouvé. Ce qui est certain c’est que notre église fut détruite par les Normands, au 9ème siècle, et elle fut rebâtie au 11ème siècle. Elle dut subir de nouveau de graves dégâts lors de la guerre de cent ans au 14 et 15ème siècle.

La dernière construction importante de l’église, est son agrandissement par l’adjonction d’un chœur, offert par un don de Louis XV.

Cette église a été consacrée à l’origine, à Saint Jean Baptiste, puis lors de sa reconstruction en 1504, elle a été « dédicacée » à Saint Romain (on ne consacre qu’une seule fois une église à un Saint !). Pourquoi Saint Romain ? Né en 335, il est le patron des mariniers ! Il a été choisi vraisemblablement en raison de l’activité intense de nos bateliers sur le Ru de Marivel.

Les reliques de Saint Romain, n’existent malheureusement plus, car elles ont été brulées lors de la révolution.

Dans le bas-côté gauche, il y a un vitrail, « angelus custos » offert par la Reine Marie-Amélie, femme du Roi Louis-Philippe. Ensuite, nous avons les fonts baptismaux.

Au-dessus se trouve un tableau peint en 1901,par P.H.Flandrin qui représente Jeanne d’Arc priant dans l’église de Sèvres.

Puis nous trouvons les bases du clocher, la partie la plus ancienne de l’église datant du 12ème siècle. Il reste 3 cloches, dont une qui date de 1681.

Au fond de ce bas-côté, la chapelle de Saint Joseph, autrefois consacrée à Sainte Véronique, patronne des blanchisseurs, très nombreux à Sèvres à cette époque. L’autel en bois, n’existe plus, mais au-dessus se trouve un bas-relief de Roguier, représentant « Joseph vendu par ses frères ». Cette chapelle est éclairée par un vitrail de 1843, comportant 12 médaillons représentant la vie de Saint Joseph.
Une statue, contemporaine, de Saint Joseph a été installée sous ce vitrail.

Au centre du chœur, de part et d’autre d’une croix centrale, deux vitraux offerts par le Roi Louis Philippe : à gauche Saint Louis, réalisé en 1839 et à droite, Saint Philippe réalisé en 1847.

Sur le bas-côté droit, la chapelle de la Sainte Vierge, éclairée par un vitrail datant de 1846, avec 12 médaillons, représentant la vie de la Vierge. Cette chapelle était autrefois la « Chapelle Seigneuriale ».

Lors de travaux récents dans le sol, en 1989, ont été trouvées 2 pierres tombales. L’une est celle de Hue de SEVRES, Seigneur de Sèvres, datant 1339 ! l’autre est celle de Henry de LIVRE, Seigneur de Sèvres, et de son épouse Jehanne de LONGUEIL, Dame de Sèvres, inhumés en 1539.

Enfin en revenant, dans ce bas-côté, il y a trois vitraux, représentant trois évènements importants de notre église, mais dont les dates des deux premiers sont supposées : « la guérison de la possédée par St. Germain »(560) ; « La création de l’église par Dagobert II »(675) et « la translation des reliques de Saint Romain »(1504).

Pour de plus amples détails une brochure est disponible dans l’église ou au secrétariat de la paroisse saint Romain.

info_fr {JPEG} Faire un don Offrir une messe

Bonnenouvelle.fr