Paroisse de Sèvres, église saint-Romain, église Notre-Dame des Bruyères
http://paroisse-sevres.fr/Synode-sur-la-famille
      Synode sur la famille

Synode sur la famille

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 7 avril 2017

Après la tenue des deux synodes sur la famille et la parution de l’exhortation apostolique sur la Famille, quels enjeux pastoraux pour les paroisses de Saint Romain et Notre Dame des Bruyeres ?


A l’invitation du diocèse de Nanterre, les paroissiens de Saint Romain et de Notre Dame des Bruyères ont préparé en 2015 le synode consacré à « la vocation et la mission de la famille dans l’Eglise et le monde contemporain ». Collectivement, nous nous étions interrogés sur les attentes et les défis auxquels sont confrontées les familles d’aujourd’hui en terme d’éducation affective et sexuelle, d’accompagnement voire de reconnaissance des couples et des personnes vivant des situations difficiles. Nos suggestions, rassemblées à l’issue de trois séances de réflexions en petits groupes en février 2015, ont été adressées au diocèse de Nan-terre qui a assuré ensuite une synthèse globale portée à Rome.

Des retours adressés au Vatican émanant du monde entier est né le 8 avril 2016, Amoris laetitia, l’exhortation apostolique du Pape François sur l’amour dans la famille et qui pose un regard compatissant sur la diversité des situations familiales. Il a été souligné, qu’à la différence d’une encyclique qui a le plus souvent une valeur d’enseignement et qui peut rappeler la doctrine de l’Église, l’exhortation apostolique présente, quant à elle, les conclusions du Pape à la suite d’une réflexion collective. L’approche est donc différente ici et les messages délivrés doivent être reçus en conséquence.

Pour clore cette réflexion collective de trois années sur ce sujet, l’EAP des paroisses de Saint Romain et de Notre Dame des Bruyères a entrepris d’approfondir la lecture de cette exhortation apostolique du Pape François durant l’année 2016-2017. Cinq réunions ont ainsi été programmées à Saint Romain en soirée autour de ce texte.
Une trentaine de participants se sont retrouvés pour l’étudier avec pour ligne de conduite le double souci de faire partager les réflexions personnelles, mais aussi d’aller plus loin et de proposer des chemins personnels ou collectifs pour mettre en application les différentes suggestions proposées par notre pape.
Ces réunions ont été l’occasion de débats et d’interrogations sur les nouveaux modèles familiaux, l’acceptation de l’autre différent, la difficulté de promouvoir le mariage chrétien ou d’éduquer les enfants dans une société déchristianisée en perpétuelle mutation. Lorsque le Pape stipule que « tous les débats doctrinaux, moraux ou pastoraux ne doivent pas être tranchés par des interventions magistérielles » ou lorsqu’il souligne que « pour certaines questions, les principes généraux ont […] besoin d’être incultures, s’ils veulent être observés et appliqués ” » certains d’entre nous ont cherché à savoir si ce texte constituait une inflexion objective du message de l’église, ou simplement résultait d’une formulation doctrinale inchangée mais plus empathique. Beaucoup ont ainsi pu exprimer des avis mais surtout des orientations qui pourraient être mises en place.

C’est pourquoi, nous souhaitons clore ces trois années de travail sur l’amour dans la famille par une grande réunion le jeudi 18 mai salles sous le Pont à 20h45. Elle nous permettra de dresser un bilan sur les deux synodes de 2014 et 2015 et sur nos différentes contributions qui pourraient résulter de la lecture de l’exhortation apostolique. La question qui pourrait être posée est simple. Quelles actions concrètes pourrions-nous proposer à l’avenir pour mieux intégrer dans l’Eglise les jeunes déchristianisés ou rétifs au mariage ou ceux qui se considèrent marginalisés ou rejetés du fait de mode de vie ou d’histoire personnelle décalés ?
Compte tenu de cette belle mission donnée par le Pape François, nous comptons vivement sur vous pour nous apporter vos suggestions enrichies par la lecture d’Amoris Laetitia.
Alain Lagrange et Père Philippe Blin

info_fr {JPEG} Faire un don Offrir une messe

juin 2017 :

Rien pour ce mois

mai 2017 | juillet 2017

Bonnenouvelle.fr