Paroisse cherche régisseurs

L’église Saint-Romain a la particularité d’avoir un service qu’on ne retrouve nulle part ailleurs ! Ce sont les régisseurs. Interview

3 bénévoles s’en occupent : Marie-Christine ainsi qu’Adrien et Thierry, 2 étudiants. Ces étudiants nous présentent ce qu’ils font.

Pourquoi des régisseurs ?

Thierry : d’abord, on peut rappeler rapidement pourquoi il faut des régisseurs ! Depuis que notre église a fermé fin 2017, les messes du dimanche ont été délocalisées ; soit dans les salles paroissiales (sous le pont) pour les messes en soirée, soit au Sel pour la messe du dimanche matin.

Les salles sous le pont servent en semaine de salles de réunions, avec des tables au milieu. Il faut donc que des personnes les déménagent pour les installer en « configuration messe » le samedi soir et les remettent en configuration « salle de travail » le dimanche soir.

Au Sel, il faut installer sur la scène tout ce qui sert à la célébration de la messe, autel, croix, pupitres, orgue, « sacristie », etc. il faut aussi prévoir des caisses de livrets de chants, les feuilles paroissiales, les documents à distribuer.

Adrien : et tout retirer à la fin de la célébration !

Quel est votre rôle ?

A : Notre rôle a d’abord consisté à créer un planning pour que les personnes qui installent puissent s’inscrire. Maintenant, nous mettons régulièrement à jour ce planning en tenant compte bien sûr de la liturgie. Nous continuons à recruter des volontaires car tout cela exige beaucoup de main d’œuvre, et plus on est nombreux, plus ça va vite !

T : Et nous sommes aussi beaucoup sur le terrain car nous venons souvent en soutien, pour former les nouveaux ou pour venir en secours si personne ne s’est inscrit.

Quelles sont les difficultés que vous rencontrez ?

T : Être obligé de relancer les personnes pour qu’ils s’inscrivent sur le planning. Les paroissiens ne se rendent pas toujours compte de tout ce qu’il faut faire pour que la messe commence à l’heure.

A : c’est compliqué de jongler avec 2 organisations de messe. Ne pas oublier les linges d’autel, les documents à distribuer qui eux font l’aller-retour entre le SEL et Saint-Romain.

Et les joies ?

T et A : de belles rencontres ! Des personnes qui viennent nous aider et qu’on n’aurait pas côtoyées si nous étions dans notre église. Nous sommes touchés lorsque parfois les gens nous remercient après la messe.

T : c’est important de se mettre au service de notre paroisse dans cette période « hors les murs ».  Notre fonction est provisoire et prendra fin à la réinstallation à Saint Romain.

Adrien : les ouvriers sont peu nombreux !
Nous recherchons toujours d’autres bénévoles pour installer.
N’hésitez pas à venir nous voir pour vous renseigner ou vous inscrire.
A la fin des messes au Sel ou à la salle sous le pont, dès que quelqu’un se met à ranger, c’est qu’il fait partie de l’équipe !