Voir, juger, agir

1er dimanche de l’Avent ‘A’  – NDB et St Romain – 1er décembre 2019

1) Trois demandes du Christ : « Veillez donc » (voir)

Tout d’abord, aucune menace dans cet évangile puisqu’évangile = Bonne Nouvelle. La référence, c’est l’époque de Noé, deuxième alliance après la Création, moment où Dieu, d’après la Genèse, affirme : « Jamais je ne frapperai tous les vivants » : esquisse de cette Nouvelle Alliance réalisée en Christ (Gn 8, 21). Mais Jésus précise bien : « En ces jours-là » : c’est-à-dire aujourd’hui, pas hier. « En ces jours-là, on mangeait, on buvait ». Très bien, mais… est-ce suffisant ?

En ces jours-là, c’est-à-dire aujourd’hui, que fait-on : c’est la fête de la consommation, plutôt une frénésie, ce Black Friday lancé par Amazon : 2 milliards viennent d’être dépensés. En attendant les ‘fêtes de fin d’année’. On est en plein divertissement, parce que la logique du capitalisme mondialisé, du libéralisme financier c’est ça : consommez ! Alors Jésus nous demande : « Veillez donc », relayé par St Paul : « L’heure est venue de sortir de votre sommeil », de nos éventuelles compromissions, de nos engourdissements. Bien voir ce monde qui nous est confié, dans sa complexité.

2) Deuxième demande : « Comprenez-le bien »  (juger)

Jésus évoque le « maître de maison » : c’est le gérant appelé à prendre soin, nous, finalement. Ce gérant est appelé à comprendre la société où il vit. Parce qu’il en est responsable, parce que Dieu lui fait confiance. « Revêtons-nous des armes de lumière » écrira St Paul. Un appel à ne pas être aveugler, à ne pas démissionner, à comprendre les enjeux. Le 4 décembre, notre évêque invite les jeunes à une formation en vue des élections municipales. Samedi dernier, je réunissais quelques jeunes pour leur permettre de décrypter les enjeux de la révision des lois de bioéthique.

Participer à la messe : c’est très bien, c’est même indispensable. Mais ça ne suffit pas ! Il s’agit d’éclairer sa conscience, de se renseigner, de lire. « Comprenez-le bien » nous demande Jésus. En toile de fond, il y a, pour nous aider, cet humanisme intégral prôné par le pape, avec Laudato si’. Alors, quel article, quel livre avons-nous lu, sur notre société qui se transforme à la vitesse ‘grand V’ ? A quelle conférence sommes-nous allés : nous avons l’embarras du choix en région parisienne… Pour juger.

3) Troisième demande : « Tenez vous donc prêts » (agir)

Isaïe avait prophétisé : « Venez, maison de Jacob, marchons à la lumière du Seigneur ». Après avoir vu, après avoir jugé, il s’agit d’agir à cette lumière. Parce que, malgré les nombreuses inquiétudes, un avenir est possible… pour hâter la venue du Fils de l’Homme : ‘Nous attendons ta venue dans la gloire’, mais pas passivement ! Quelles dispositions prendre, en fonction des appels que l’on perçoit ? En nous appuyant sur la vertu d’espérance.

C’est Noël dans 3 semaines : comment le préparer ? En se laissant influencer par  la récupération consumériste, ou bien en travaillant à révéler ce Dieu venu partager nos fragilités ? Comment parler de Noël à vos enfants, petits-enfants ? Belle occasion de se tenir prêts, comme le demande le Christ. Notre préoccupation n’est-elle pas aujourd’hui de sauver l’homme ? A lui permettre – en commençant par nous – de réapprendre à vivre sobrement, avec modération, conscients de nos limites, appelés à cette dignité de partager un jour la vie même de notre Créateur. Tenons-nous prêts à agir, comme nous le demande le Christ.