Votre rédemption approche

Homélie du père Rabel sur l’Evangile de saint Luc, (21, 25-28,34-36), 1er dimanche de l’Avent ‘C’, le 2 décembre 2018

1) Trois appels du Christ en ce début d’Avent : « Redressez-vous et relevez la tête »

« Redressez-vous », cela signifie : Accueillez la force de ma résurrection. Pour une attente active. Ce temps de l’Avent c’est une invitation à une attente active de la venue du Christ. Un appel à ne pas s’engluer dans nos préoccupations quotidiennes, à nous focaliser sur nos petits problèmes personnels (même s’ils sont importants). Relever la tête, c’est accepter de voir, de regarder : notre société, notre monde. Voir large, pour essayer de comprendre.

Parce que notre société est complexe, les questions posées à l’homme sont multiples. Cette semaine, un chercheur chinois aurait fait naître 2 bébés génétiquement modifiés. Et un sommet international se tient, justement, sur l’édition du génome humain : peut-il y avoir une éthique commune, en ce domaine ? Et il y a aussi toute cette réflexion qui doit se faire, à partir de cette révolte des ‘gilets jaunes’. Questions complexes : ce n’est pas une raison pour faire l’autruche et se préoccuper uniquement des cadeaux pour les fêtes qui approchent… !

 

2) Le 2ème appel, c’est : « Tenez-vous sur vos gardes ».

Il complète le 1er. Parce que, s’il est important de regarder ce monde, de ne pas en être absent, il est aussi essentiel de chercher à comprendre ce qui s’y passe. D’essayer d’acquérir des clés de compréhension. L’an prochain, le diocèse proposera trois soirées sur les questions de bioéthique ; et il y a en cours un cycle de conférences : ‘Chrétiens dans la société d’aujourd’hui. Quels défis ?’ , un cycle que notre évêque conclura, le 22 mai. Mais il y aurait aussi tel dossier de journal, de revue, tel livre à lire…

C’est vrai qu’il y a pour chacun les soucis habituels de la vie. Mais St Paul évoque un « amour de + en + débordant » : or, aimer, c’est chercher à connaître, à comprendre l’autre. Regarder ce monde ne suffit pas, il faut chercher à en comprendre les enjeux. Pendant ce temps d’Avent, pourquoi ne pas prendre la résolution de lire tel ou tel ouvrage ? Par exemple, avez-vous entendu parler de la technologie ‘Crispeur Cas9’ : ces ciseaux génétiques permettant de modifier les gènes d’une personne ? Mais je pense aussi aux ouvrages de Christophe Guilluy sur ‘La France périphérique’, pour décrypter ce phénomène des ‘Gilets jaunes’, si révélatrice des divisions, des impasses de notre société… Je vous avais cité également le livre de Bellamy : ‘Demeure’.

3) Regarder, comprendre… Le 3ème appel, c’est : « Restez éveillés et priez en tout temps ».

Chercher à comprendre ce monde, mais aussi  – et surtout – à discerner. « Comment il faut se conduire pour plaire à Dieu » dit St Paul. C’est-à-dire pour travailler pour le Royaume, pour hâter la venue en gloire du Seigneur. « Jésus parlait à ses disciples de sa venue » dit l’évangile… Le message de Noël est aujourd’hui tellement brouillé qu’il nous faut retrouver l’essentiel : notre attente, ce n’est pas le petit Jésus dans la crèche, ni les ‘fêtes de fin d’année’, c’est cette 2ème venue du Christ, à laquelle nous avons à travailler. Pour cela, il faut, nous dit l’oraison d’ ouverture : ‘aller avec courage sur les chemins de la justice’…

« Priez en tout temps » demande le Christ. Comment, en ce temps d’Avent, discerner la venue du Seigneur ? Prendre du temps, faire silence : Seigneur, à quoi m’appelles-tu, pendant ces 3 semaines qui nous séparent de la Nativité ? Avoir une prière orientée par les évènements de ce monde où nous avons à annoncer la Bonne Nouvelle de Dieu sur l’homme. Prier, mais aussi  – ce sacrement est si oublié –   se confesser, pour que l’Esprit-Saint déblaie nos esclavages et nous fasse accéder à la liberté des enfants de Dieu. « Tenir debout devant le Fils de l’homme » : c’est l’invitation de l’évangile de ce jour.