Pensez au denier de l’Église !

C’est le moment de faire ce versement puisque fiscalement les dons sont pris en compte sur l’année civile.

Pourquoi donner ? Parce que depuis 113 ans l’Église ne reçoit aucune subvention de l’État ni du Vatican.

Votre don donne à la paroisse les moyens d’assurer ses missions : annoncer, se former, fraterniser, servir, prier.

Bien entendu, vous n’êtes pas sollicités que par votre paroisse. Même à l’église le partage est proposé : il y a deux semaines vous avez pu contribuer aux actions du Secours Catholique. Ce dimanche la quête servira aux constructions soutenues par les Chantiers du Cardinal. La solidarité entre « œuvres » est assurée.

Et chaque mois la communauté catholique de Sèvres assure la paye des employés et assume les frais liés aux locaux qu’elle possède ou qu’elle loue. La journée du 14 octobre a généré un certain déficit, mais n’était-ce pas une belle journée, le début de plusieurs projets et donc un investissement judicieux ? La prise en charge de formations pour les laïcs et les prêtres est également une dépense heureuse.

Nos comptes au jour le jour sont marqués par une baisse d’activité : moins de célébrations, moins de personnes à la messe, énormément moins de cierges allumés à l’église Saint-Romain : vous devinez pourquoi. Sachez qu’il y a possibilité d’allumer des cierges électriques à l’oratoire Saint-Romain (sous-le-pont). Nous vivons un temps où la prière doit composer avec les travaux nécessaires !

Vous trouverez sur les présentoirs de la documentation pour que ceux qui ne sont pas encore familiers de ces choses puissent s’instruire.

Savez-vous que l’Église compte cinq sources de revenus ?

La quête est une participation, dans le rite eucharistique, à l’offrande que le Christ fait. Lui se donne, il donne sa vie, à l’image de la pauvre veuve qui offrait deux piécettes en prenant « sur son indigence » (Marc 12,42-44, dimanche 11 nov. dernier). Il s’agit donc d’offrir en prenant sur le fruit de son travail, mais quelque chose qui a de la valeur, pas uniquement les petites pièces qui encombrent. Le don opéré au moment de la quête est d’autant plus facile que le Christ transforme l’offrande eucharistique (pain, vin, nos offrandes dans les paniers de quête) en nourriture de vie, de valeur incommensurable.

Le casuel est une participation suggérée lors d’un sacrement.

L’offrande de messe est touchée par le prêtre chaque jour : il célèbre à une intention particulière, recommandée par les fidèles. Si souvent nous prions pour des défunts… nous pouvons aussi prier pour notre prochain.

Le legs est une belle manière d’assurer à l’Église de poursuivre sa mission d’évangélisation ; renseignez-vous.

Le Denier de l’Église est une contribution volontaire qui manifeste notre volonté de rémunérer les salariés, prêtres et laïcs, des paroisses et du diocèse. Que chacun donne le fruit de deux journées de travail…? À sa convenance !

Pour les personnes assujetties à l’impôt sur le revenu, il donne droit à un avoir fiscal. Tous les catholiques devraient y contribuer et ce n’est pas encore le cas. Êtes-vous fiers de donner au Denier, le faites-vous savoir ?

 

Comment donner ?

– par chèque (à l’ordre de votre paroisse, en spécifiant la nature du don ; cf. ci-dessus les 5 sources de revenus)

– par internet pour le Denier : denier.diocese92.fr (possibilité de prélèvement régulier)

– par carte bleue ou avec votre smartphone (système Paylib) à l’accueil paroissial

– via l’application La Quête sur votre smartphone : voir dans l’onglet « démarches ».